Amap en Normandie

De WikiDeen
Aller à : navigation, rechercher

Le réseau des AMAP de Haute‑Normandie (il faudrait une synthèse identique pour la Basse-Normandie et une fusion des deux textes)

Les partenariats en AMAP, initiés en 2003 en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, sont apparus en 2004 en région Haute-Normandie. La progression du nombre d’AMAP continue.

Etat des lieux au 31 décembre 2015

Nous en dénombrons 60 Amap sur le territoire haut-normand :

  • 46 en Seine-Maritime (dont 25 sur le territoire de la Métropole rouennaise) ;
  • 15 dans l’Eure, soit un total de plus de 2 000 familles concernées (en moyenne 35 amapiens par Amap) et 1 530 rien qu’en Seine-Maritime ;
  • et 4 Amap en projets pour 2016 ;
  • plus de 100 producteurs répartis sur le territoire !

Chacun de ces groupes de consom’acteurs développe un ou plusieurs partenariats avec des maraîchers, des éleveurs, des producteurs/transformateurs de lait, etc.

Ils se sont appuyés au début sur les compétences de structures agricoles et rurales haut-normandes, et aujourd’hui sur l’expérience de groupes déjà constitués via le Réseau régional ou en essaimage de proximité.

Les Amap hautes-normandes ont développé des outils, des fonctionnements, parfois différents entre elles, mais qui toutes ont pour objectif le maintien d’une agriculture de proximité et de qualité.

Les questions que se posent les Amap

  • Comment s’assurer que nos démarches vont dans le bon sens, qu’elles se conforment à la Charte nationale des AMAP [Charte des AMAP] ?
  • Comment aller vers le 100 % en bio parmi nos producteurs ?
  • Comment développer la vie interne de nos associations et y favoriser la pratique démocratique ?
  • Comment accompagner et favoriser le développement de nouveaux groupes (essaimage) ?
  • Comment s’inscrire dans une dynamique plus large en faveur du maintien d’une agriculture paysanne ? Avec qui ? Quelle est notre spécificité ? Notre plus-value sur la question ?
  • Comment communiquer et s’assurer que ce qui est dit correspond à notre vécu, à nos objectifs ?
  • Comment participer à la dynamique nationale et développer les échanges avec les autres régions ?

C’est autour de ces questions (et de bien d’autres…) que s’est créé le Réseau des Amap de Haute-Normandie en avril 2010.

Depuis, le Réseau régional a évolué. En plus des AG annuelles, le Réseau répond présent sur le territoire pour tenir des stands, participer aux AG des amap qui le souhaitent, aller à la rencontre des producteurs, des personnes souhaitant monter de nouvelles structures, discuter avec les associations ayant des objectifs proches des nôtres.

La charte des Amap

Cette association reconnaît la charte des Amap[1] comme document de référence de son action. Ce document concentre les finalités dans lesquelles se reconnaissent les groupes et producteurs adhérant au Réseau des AMAP de Haute-Normandie, comme précisé dans les statuts. En mars 2013, nous avons bénéficié d’une subvention importante du FSE (Fond Social Européen), qui nous a permis de réaliser plusieurs des objectifs que nous nous étions fixé. Un bilan positif de ces actions a été fait (il est peut être envoyé sur demande). Actuellement, c’est La Région Normandie qui soutient notre démarche, ainsi que la Métropole rouennaise. Pour l'an prochain, nous étudions un rapprochement avec la Basse-Normandie.

Objectifs du réseau des AMAP de Haute‑Normandie

  • Le renforcement et le développement des AMAP : appui à la création, développement, mutualisation des expériences...
  • Le positionnement des associations membres (travail de sensibilisation interne) :
    • Etre acteur du champ militant en Haute-Normandie aux côtés des autres acteurs agricoles, associatifs, économiques (comme le GrabHN, les Défis ruraux, les associations de consommateurs, la Confédération Paysanne, le Réseau rural, Terre de liens, les acteurs de l’économie sociale et solidaire, etc.),
    • Etre force de proposition, de construction de projets propres au réseau qui ne pourraient être portés par une seule amap, exemple des journées à thèmes, des ateliers de cuisine, dégustation de produits, avec comme objectif premier aller au devant du grand public. Cette année nous seront présents pour la première fois à la fête du ventre à Rouen.
  • La réappropriation de notre communication : se faire connaître, faire la promotion du système et garantir les informations diffusées…
  • La défense des producteurs en AMAP ;
  • La mise en lien des différents intervenants : producteurs, consom’acteurs, Amap.

Pour aller plus loin :

contact@reseau-amap-hn.com

http://www.reseau-amap-hn.com

https://www.facebook.com/amap.hautenormandie/