Bois énergie

De WikiDeen
Aller à : navigation, rechercher

Enjeux : Trouver l’équilibre entre production d’énergie issue de la biomasse et rénovation énergétique

La pertinence économique du chauffage au bois est d'autant plus grande que les bâtiments sont déperditifs. Il y a donc une concurrence dans l'allocation des fonds entre la rénovation énergétique du bâti et la mise en œuvre de chauffage au bois. La priorité doit de l'avis générale être accordée à la rénovation énergétique. Il faut donc réserver prioritairement la biomasse aux besoins difficiles à diminuer.

Redynamiser économiquement la filière bois dans son ensemble

Le bois énergie s’intègre dans la filière bois en général. Il ne doit représenter qu’un produit connexe tout au long de la filière bois et non un usage premier. Or, bien que la France possède la 3ème foret d’Europe en surface, la filière bois est moribonde sur le plan économique. En effet, la balance commerciale du secteur en France est déficitaire de 5,5 milliards d’Euros par an (http://agreste.agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/conjinforap201603bois.pdf). Cela s'explique entre autre par une une sous-exploitation du bois en général et du bois énergie en particulier. Plusieurs raisons sont évoquées pour expliquer cette situation :

  • Inadéquation entre les essences d'arbre présentes (feuillus) et les besoins des industriels (résineux)
  • Faible production de la foret privée due à :
    • un fort morcellement de la propriété forestière ;
    • un manque de gestion et de replantation ;
    • une absence de motivation des propriétaires pour des raisons qui pourraient être : une rentabilité économique insuffisante de l’exploitation forestière, une méconnaissance de cette filière, des motivations autres (chasse, loisirs, tourisme, avantages fiscaux de la propriété forestière…).

Préserver la qualité de l’air

Par sa composition, le bois est forcément plus émetteur, en particulier de particules fines et d’oxydes d’azote, que le gaz naturel par exemple. Contrairement aux idées reçues, c’est l’usage domestique qui contribue le plus à la pollution de l’air (voir point consommation). L’objectif prioritaire doit donc être le renouvellement des systèmes de chauffage au bois individuels et la formation des utilisateurs à leur utilisation optimale (bois sec, puissance adaptée au besoin, allumage “top down” et maintien du tirage à un niveau suffisant).

Préserver les sols forestiers et la biodiversité

Les bois les plus fin peuvent avoir un usage énergétique mais ils ont aussi une fonction dans le maintien du taux de matière organique des sols et la biodiversité associée aux bois morts. Il faut donc maintenir un taux suffisant de retour de bois au sol.

Objectifs de développement de la consommation de bois énergie

Cadre européen

Le paquet climat-énergie de 2014 fixe de nouveaux objectifs pour 2030 :

  • 40% de réduction des émissions de gaz à effet de serre par rapport à 1990 (seul objectif contraignant) ;
  • 27 % d'énergies renouvelables dans le mix énergétique  ;
  • 27 % d'économies d'énergie.

Déclinaison française

Le PPE (Programmation pluriannuelle de l'énergie) à horizons 2018 et 2023 : http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/3b_-_Volet_PPE_Offre.pdf Le bois figure dans le volet chaleur de la page 63 à la page 67. Ainsi que dans les pages 23 et 82 sur l'équilibre offre – demande de biomasse.

Déclinaison régionale

Le SRCAE (Schéma Régional Climat Air Energie) : Ex basse normandie : http://www.normandie.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/SRCAE_BasseNormandie.pdf Ex haute normandie. Diagnostique pages 69 à 71 et objectifs pages 119 à 121 : http://www.normandie.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Derniere_version_SRCAE_compile.pdf Ce schéma n’a pas de caractère réglementaire. Il s’agit d’un document d’objectifs construit sur la base du potentiel de substitution très élevé dans l’industrie et le collectif en région et non pas sur la ressource disponible plus limitée en région.

Déclinaisons territoriales

Plan Climat Air Energie Territoriaux (PCAET).

Territoires à énergie positive (TEPOS)

Evaluation de la ressource à mobiliser

Étude ressource bois énergie au niveau national

Etude ADEME, IGN et FCBA ressources nationales pour l'énergie et l'industrie à l'horizon 2035 : http://www.ademe.fr/disponibilites-forestieres-lenergie-materiaux-a-l'horizon-2035.

Étude et plan d'action sur la ressource en bois en Normandie

- Etude de la ressource forestière et des disponibilités en bois en Normandie – CRPF et IFN – Juin 2008. Trois enjeux : mise en gestion des petites propriétés privées, exploitation des peuplements pauvres et replantation : http://inventaire-forestier.ign.fr/spip/IMG/pdf/etude-ress-normandie.pdf

- les Plan Pluriannuel Régionaux de Développement Forestier associés au diagnostique ci-dessus pour les périodes : 2012 – 2016 en Haute-Normandie http://draaf.normandie.agriculture.gouv.fr/2012-2016-Plan-Pluriannuel et 2013 – 2017 en Basse-Normandie http://draaf.normandie.agriculture.gouv.fr/2012-2016-Plan-Pluriannuel,121

Les démarches locales

- Chartes forestières et bocagères sur Rouen métropole Normandie et le parc naturel régional des boucles de la Seine Normande.

- Appels à projet DYNAMIC Bois de l’ADEME sur la mobilisation de bois additionnel pour les chaufferies biomasse du fonds chaleur. Trois projets territoriaux en cours en Normandie : AMI bois sur Rouen Métropole Normandie, prim@bois en Basse Normandie et ARBRE (Augmentation Raisonnée du Bois Récolté pour l’Energie) sur l’axe Seine en aval de Rouen.

Le bois d'origine agricole

- Haie Près de 30 000 tonnes vertes (équivakent à 66 GWh) produites en 2015. Cela représente une proportion faible de la production de bois énergie mais le développement de cette filière induit de nombreuses externalités positives en termes de biodiversité (trame verte), de lutte contre l’érosion, de reconquête de la qualité de l’eau et de soutien à l'élevage en tant qu’activité de diversification agricole. Il existe 4 structures de commercialisation en Normandie :

- TTCR : Taillis à très courte rotation Des essaies sont en cours mais l'itinéraire technique actuellement en place ne permet pas encore d'atteindre une rentabilité économique.

Consommations de bois énergie

En Normandie

Synthèse de 4 pages dans le rapport d'activité de Biomasse Normandie : http://www.biomasse-normandie.org/IMG/pdf/Rapport_d_activite_2015.pdf et synthèse des usages sur la saison de chauffe 2014/2015 http://www.biomasse-normandie.org/IMG/pdf/Fiche_Bois_Energie.pdf

- Usage domestique : 4 764 GWh en 2014 soit 66 % des usages du bois énergie en Normandie ! Bien qu'étant le premier usage quantitatif du bois énergie, il n'existe pas de chiffrage véritablement satisfaisant de la consommation du fait du caractère non déclaré de la majaurité des transactions. Toutefois, biomasse Normandie a produit une estimation de la consommation normande sur la base des données statistiques du CEREN 2015 http://www.ceren.fr/publications/ et de cette étude ADEME de Juin 2013 : http://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/90037_rapport-etude-chauffage-domestique-bois.pdf Ce type d'usage n'évolue plus beaucoup en quantité. L'augmentation du nombre d'appareil de chauffage domestique au bois étant compensé par un rendement de ces appareils en hausse et des besoins de chauffage des logements neufs ou rénovés en baisse.

- Usage industriel : 1694 GWh en 2014 soit 23,5 % des usages du bois énergie répartis en 2 catégories :

- Usage collectif : 769 GWh en 2014 soit 11 % des usages du bois énergie en Normandie. Financé par le Fonds chaleur : http://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/reseaux_chaleur_fds_chal_mai_2016_23-05-16.pdf

Face à la chute du prix des énergies fossiles et à des hivers plus doux, le développement réel du bois énergie en Normandie marque le pas par rapport aux objectifs du SRCAE :

Consommations bois-energie chaufferies.png

Source : Rapport d’activité Biomasse Normandie 2015

Dans le Grand Ouest

Une distinction est à opérer entre les chaufferies petites et moyennes qui peuvent construire des plans d’approvisionnement locaux et les grosses chaufferies industrielles qui doivent s’approvisionner à des echelles inter-régionales.

Plan bois breton.png

Source : Rapport d’activité de Biomasse Normandie 2014

Synthèse

Biomasse Normandie a réalisé en 2013 un schéma fonctionnel de la filière bois énergie en Normandie. Ce schéma a le mérite de montrer l'ensemble des composantes de la ressource, de l'offre et de la demande en bois énergie dans la Région. Toutefois, les chiffres annoncés ne peuvent être utilisés en l'état car notamment le solde import/export et les consommation de bois de feu à usage domestique ne sont pas connus précisément.

Schéma Bois ressource.png